béret noir basque

béret homme noir basque

Béret basque authentique noir

Béret basque noir de la marque Béret Basque®. Coiffe intérieur satin et écusson des 7 provinces basques. Garniture intérieur cuir. Charte de qualité et certificat d'authenticité.

Attention prendre une taille inférieure à sa taille réelle

stock permanent

39,90 €

  • ø 29,10 cm

SIMULATION DES FRAIS DE LIVRAISON
CHOISISSEZ VOTRE PAYS

choisissez votre état

1. Paiement sécurisé

Tous nos moyens de paiement sont sécurisés.

Paiements totalement sécurisés par le Crédit Mutuel ou par Paypal.

2. Retour et Échange

Échange - Satisfait ou Remboursé !

Vous disposez de 100 jours ouvrables pour échanger votre produit.

3. Livraison gratuite...

À partir de 60 € d'achats !

Votre commande est preparée et livrée chez vous sous 48 à 72 h en FRANCE Métropolitaine.

Berets basques authentiques noir hommes

Acheter un véritable béret basque est choisir le couvre-chef le plus résistant et aussi la coiffe qui est devenue un accessoire de mode pour les hommes. Pour les jeunes et les moins jeunes, le béret reste un emblème national et régional.
Il est toujours noir, le béret rouge au pays basque est réservé aux fêtes régionales, comme les fêtes de Bayonne ou de Pampelune.

Attention prendre une taille inférieure à sa taille réelle

Bien choisir son béret basque :

- Prendre son tour de tête à l'aide d'un mètre de couturière, bien au milieu du front, ce qui vous donnera la taille de votre périmètre crânien en cm.
- Choisir la grandeur du diamètre du plateau du béret (en effet, il existe différents diamètres de plateau qui s'expriment en pouces).

Conversion cm/pouces :
11,5 pouces pour un diamètre de plateau de 26,7 cm
12 pouces pour un diamètre de plateau de 27,9 cm
12,5 pouces pour un diamètre de plateau de 29,1 cm
14 pouces pour un diamètre de plateau de 32,6 cm
et enfin le 16 pouces appelé aussi la tarte pour un diamètre de plateau de 37.44 cm

La taille du plateau va définir le niveau de protection souhaité.
Elle est aussi proportionnelle à votre corpulence.

Correspondance plateau/ morphologie :
Plateau de 11,5 pouces qui est peu couvrant : petits tours de têtes, à partir de 54 cm jusqu'au 57 cm.
Plateau de 12 pouces qui est un couvrant moyen : peut convenir à toutes morphologies.
Plateau de 12,5 pouces qui est un couvrant élevé : à partir d'1,75 m et d'un tour de tête de 59 cm.
Plateau de 14 pouces qui est très couvrant : à partir d'1,90 m. Il est aussi adapté à tous ceux qui pratiquent des activités ou professions extérieures intensives.

Matiere :Laine Mérinos
Diametre plateau :12,5" (ø 29,1 cm)
Coloris :Noir
Forme :béret avec baleine cuir
Marque :elosegui
Entretien :brossage régulier
Lavage :pas de lavage
Fabriqué :au Pays Basque
Taille :54-55-56-57-58-59-60-61-62 cm
Technique :Imperméable et infroissable
INFO TAILLE :prendre une taille inférieure à sa taille réelle
Intérieur :doublure satin plus écusson
Densité de laine ;200 gr
Note 
17/01/2016

super

beret bien arrivé, la taille est excellente ,merci, site et conseils a recommandés

  • 1 sur 1 internautes ont trouvé cet avis utile.
Note 
12/01/2016

qualité et livraison

Très satisfait des bérets que j'ai reçu. Livraison rapide. Parfait.

  • 1 sur 1 internautes ont trouvé cet avis utile.
Note 
25/12/2015

échange et conseil

merci pour l'échange la taille est meilleure , a bientôt

  • 1 sur 1 internautes ont trouvé cet avis utile.

Donnez votre avis !

Donnez votre avis

béret noir basque

béret noir basque

Béret basque authentique noir

Béret basque noir de la marque Béret Basque®. Coiffe intérieur satin et écusson des 7 provinces basques. Garniture intérieur cuir. Charte de qualité et certificat d'authenticité.

Attention prendre une taille inférieure à sa taille réelle

La fabrication du béret basque

monet et son beret

Les modes de fabrication ont bien entendu évolué au fil du temps, mais les objectifs sont restés constants. Un béret doit toujours posséder les qualités qui l'ont fait adopter par des générations successives. Il doit être confortable, solide, souple et léger, imperméable, ne pas se déformer ni se froisser ou déteindre. Il ne doit pas non plus s'envoler à la moindre bourrasque, et c'est donc solidement "vissé" sur la tête de son propriétaire qu'il doit le protéger de la pluie, du froid, du vent, de la neige et du redoutable soleil estival des Pyrénées......ou d'ailleurs. Certains lui trouvent d'autres fonctions occasionnelles : porte monnaie ou panier pour cueillette improvisée, ou, comme les sauteurs des courses de vaches landaises, un usage plus...sportif.

Plusieurs étapes sont nécessaires pour obtenir un exemplaire de notre héros :

1- Le tricotage :

pesage de la lainetricotage

en effet, le beret n'est pas tissé, mais tricoté, et d'une seule pièce : les bergers des débuts utilisaient de longues aiguilles de buis, instruments conservés par les tricoteuses qui prendront leur relais quand la fabrication pastorale deviendra artisanale (une tricoteuse pouvait tricoter un peu plus de deux bérets par jour). L'ère industrielle verra la mécanisation du tricotage, la fabrication s'adaptera : en effet, l'ouvrage est alors produit en ligne, pour former une sorte de galette dont il manquerait une part. La galette sera fermée et la petite queue qui surmonte l'objet et qui reprend les mailles du centre est tricotée à la main. Cette petite queue à un nom : le cabillou. Il ne reste plus qu'à ourler la partie qui sera autour de la tête.. La matière première utilisée est bien entendu la laine, sa particularité de feutrer quand elle est soumise à certaines conditions la rend irremplaçable.

2- Le foulage :

de cette opération et du soin qui y sera apporté dépendront les qualités de notre petit héros. Elle demande un savoir que seul une longue expérience peut faire acquérir. Au début on utilisait l'eau des gaves afin d'obtenir le feutrage. Industriellement, les pièces sont placées dans une machine à fouler, avec de l'eau chaude savonneuse. Des maillets de bois entrent en action, pendant un temps qui dépend du résultat souhaité, de 2 heures pour le béret folklorique, 7 heures pour le béret " normal " et 14 heures pour le béret militaire.

fouloirfouloir

fouloirfouloir de 1850

3- La teinture :

là aussi une opération demandant un grand savoir faire. A l'origine marron car non teint, il est devenu traditionnellement noir puis s'est adapté aux couleurs de la mode : on le trouve décliné dans toutes les nuances.

4- Mise en forme, séchage :

la mise en forme se fait sur une pièce encore humide de l'opération de teinture. Les bergers utilisaient leur genou, la fabrication moderne une forme en bois sur laquelle l'ouvrier le place et l'étire jusqu'à obtenir la taille désirée et la silhouette que nous connaissons tous

 


 

5- Grattage et rasage :

malmené par les opérations successives, l'ouvrage est gratté par des brosses métalliques qui ont remplacé les fleurs séchées de chardons des temps anciens. Il est ensuite tondu pour lui donner son aspect velouté final. Le cabillou est lui l'objet d'un soin attentif : il est lui aussi tondu minutieusement à l'aide d'un rasoir électrique adapté à sa taille réduite. 

 

 

6- Le garnissage :

une doublure, de drap ou de soie par exemple, est posée avant de coudre la bande de cuir, on dit la baleine, qui donnera à l'objet fini plus de tenue. Sur cette doublure, on retrouve l'écusson qui indique la marque. À noter que les femmes portaient traditionnellement le béret "nu", c'est à dire sans garnissage.

 

 

 

 

votre taille    VOTRE TAILLE DE BERET

 

 Le beret est une coiffe spéciale , en effet pour faire tenir un béret sur son crane il faut que le cuir intérieur serre sur le crane car avec la transpiration il aura tendance à s'élargir , nous vous conseillons donc de choisir de préférence les modéles 12" et 12.5", le 14 " est conseillé pour les trés grandes tailles (60 à 64cm)

pour ce type de coiffe nous vous demandons de bien prendre votre tour de téte , si vous étes entre deux tailles prendre la plus petite ( choix inverse d'une casquette ou d'un chapeau)

Important prendre une taille en moins de sa taille réelle

 

Prenez un centimètre de couturiére et placez le autour de votre tête, au milieu du front à 1 cm au dessus de vos oreilles sur la partie la plus large de votre crane .

 

taille XS S S M M L L XL XL XXL XXL
 taille en cm 53 54 55 5657 58 59 60 61 62 63
 taille U-K 20 3/4 21 21 1/2 22 22 1/2 22 3/4 23 23 1/2 24 24 3/8 24 7/8
 taille U-S-A 6 5/8 6 3/4 6 7/8 7 7 1/8 7 1/47 3/8 7 1/2 7 5/8 7 3/4 7 7/8

 histoire du béret basque

 
Napoléon III, grand amateur de cette région de France,vint séjourner à Biarritz pour surveiller la construction du palais qu' il faisait construire pour son épouse l'impératrice Eugénie. N'y voyant que des têtes coiffées du béret ,  l' empereur pensa que les Basques en étaient les inventeurs et les fabricants. "BERET BASQUE " tomba tout naturellement de ses lévres . Les chroniqueurs des gazettes de l' époque n' osant pas relever l'impériale bourde, cette appellation tomba dans le langage courant.

2000 ans avant le christ, un bas relief découvert en Sardaigne représente des hommes coiffés de berets. Au danemark  on a trouvé un homme dans une tombe  coiffé d'un beret 1000 ans avant le christ. Depuis 2000 ans  à différentes époques, des documents nous rappellent que nos ancêtres portaient le béret . Les éclésiastiques à partir du moyen âge avaient compris tous les avantages qu'ils pouvaient en attendre.

Plus astucieux les bergers béarnais, trés habiles aux aiguilles et aux diminutions, fabriquaient des guêtres pour se protéger des épineux et des morsures de serpent, ainsi que du legendaire BERET. Ils avaient constaté les étonnantes qualités de la laine de leurs brebis, une fois feutrée par l' usage et les intempéries. A en croire une légende béarnaise, NOE  seul sur son bateau avec tous ses animaux , une fois le déluge passé, constata en inspectant ses cales, que la toison des moutons et autres laineux  à force d'étre piétinée et humectée à température, formait un amalgame imperméable et souple LE FEUTRE ETAIT NE . La légende, charmante nous rappelle que de tout temps il n'exista que 2 facons de façonner le textile - la maille ( tricotage, tissage etc... et  le compactage LE FEUTRE.
les origines du béret basque

On situe l'ancêtre du béret comme étant une sorte de pèlerine couvrant la tête et les épaules des soldats romains qui occupèrent la vallée d'Aspe, en Béarn. Les romains partis, l'idée fut conservée par les habitants, mais adaptée aux ressources locales et simplifiée pour ne conserver que l'essentiel : le couvre chef.

Les bergers béarnais des vallées d'Aspe et d'Ossau se sont donc mis à tricoter des bérets, pour eux d'abord puis pour leurs voisins, Basques pour commencer, puis Gascons et Landais.

 C'est grâce aux colporteurs qu'il se répand. De laine non teinte à ses débuts, il acquiert des couleurs et des variations dans son diamètre et dans sa façon d'être porté, suivant la profession et la région d'origine de son propriétaire. On le retrouve également représenté de diverses manières comme à Bellocq, en Béarn, sa région d'origine, sculpté dans la pierre de l'église du XIIIème siècle où il coiffe trois statues du portail.

 

Les marins Basques ont contribués à cette diffusion au point qu'à Saint Pierre et Miquelon, archipel français de Terre Neuve, on dit lorsqu'il neige à gros flocons, qu'"il pleut des bérets basques".

Le béret est donc béarnais, il doit son qualificatif de " basque " à des voisins du Béarn, voisins qui lui sont devenus très vite fidèles. Un autre exode a fait beaucoup pour faire connaître le beret, c'est celui des campagnes vers la ville, au XIXème siècle : bientôt, il protège du soleil et de la pluie les écoliers, les instituteurs, les ouvriers.

A plusieurs reprises on le rencontre sur la tête de militaires et ce dès le début du XVIème siècle. Un béret bleu coiffe la garde personnelle de Napoléon 1er, en 1805, puis on le retrouve à diverses occasions au cours de conflits armés. C'est en 1891 qu'il va faire partie de la tenue réglementaire des Chasseurs Alpins, régiments créés deux ans plus tôt. Il a alors dans cet usage des mesures précises, 30 centimètres à plat, est orné à droite d'un cor de chasse et porte un surnom : la "tarte".

Au fil du temps et des conflits il est adopté par différentes nations et corps d'armées : parachutistes, tankistes, aviateurs, légionnaires, etc.

 

Le béret s'est aussi posé sur des têtes sportives : golfeurs, alpinistes, joueurs de tennis cyclistes pour ne citer qu'eux, mais également joueurs de pelote basque. Il est utilisé par les sauteurs des courses de vaches landaises qui mettent leurs pieds joints dedans avant d'effectuer certains sauts ou certains écarts (les écarteurs ont un beret brodé assorti à leur boléro).

Les enfants l'utilisent dans leurs jeux à la récréation. C'est de très haut qu'il domine les zones marécageuses des Landes, perché sur les têtes des bergers eux même juchés sur des échasses.

La caractéristique essentielle du " BERET BASQUE " est qu'il est TRICOTE  puis FEUTRE ce qui lui confére douceur et résistance incomparable aux intempéries,  contrairement aux bérets irlandais ou écossais  qui eux,  sont tricotés.

Dans chaque province du Pays  Basque un diamétre extérieur appelé PLATEAU existe, cette mesure exprimée en pouces donne la physionnomie  recherchée dans le port de cette coiffe

 
 
                © 2011-2016 apres la pluie - Designed by apres la pluie
 
 

Vous aimerez aussi...